Autoclave Classe B : tout ce que vous devez savoir

Apr 20, 2022 | écrit par:

La stérilisation des matériaux constitue une obligation incontournable pour chaque cabinet dentaire. Elle fait partie du processus de reconditionnement des instruments qui comporte les étapes suivantes :

    1. Collecte du matériel
    2. Désinfection
    3. Lavage
    4. Rinçage
    5. Séchage
    6. Contrôle et maintenance
    7. Conditionnement
    8. Stérilisation
    9. Traçabilité
    10. Stockage

 

Il est intéressant de souligner quels appareils développés par Mocom, le Tethys H10, effectuent de manière entièrement automatique les étapes 2 – 3 – 4 – 5, ce qui fait non seulement gagner du temps à l’assistante mais accélère et optimise également tout le processus.

Les 3 classes des autoclaves à vapeur

Les autoclaves sont utilisés pour la stérilisation de l’instrumentation et des instruments chirurgicaux. Il existe trois classes différentes,  

Les autoclaves de classe B, les plus performantes, et en mesure de stériliser la totalité des instruments stérilisables qui sont présents dans les cabinets dentaires. Les autoclaves de Classe S (« S » correspond à « specified ») et de Classe N (« N » correspond à « naked »)

Voici un récapitulatif rapide des 3 cycles effectués par les autoclaves B, S et N :

Cycles de type B
Utilisé pour les matériaux poreux, les instruments creux et solides, avec un double emballage, emballage simple ou bien sans emballage. Ce cycle offre la plus haute sécurité pour la stérilisation de chaque type d’instrument utilisé dans l’ambulatoire dentaire.

Cycles de type S
Utilisé pour les types de matériaux et/ou instruments déclarés par le producteur. Ce cycle offre une sécurité acceptable uniquement pour les instruments indiqués dans la notice.

Cycles de type N
Utilisé uniquement pour les instruments solides, non emballés. Ce cycle offre une garantie appropriée uniquement dans le cas d’une utilisation immédiate, étant donné que le stockage stérile n’est pas possible.

Un autoclave, appelé également stérilisateur, fait partie des équipements indispensables pour le cabinet. Étant donné que le chirurgien-dentiste est dans l’obligation de stériliser les instruments, ces appareils sont considérés comme des dispositifs médicaux pour lesquels les fabricants doivent fournir le mode d’emploi et de maintenance qui devra être respecté rigoureusement.

Les autoclaves à vapeur saturée doivent garantir une probabilité inférieure à 1/1 000 000 que survive un microorganisme contaminant. Une fois stérilisé, le matériel reste correctement emballé et conservé dans un état d’asepsie sur une période déterminée, jusqu’à l’utilisation successive.

Comment fonctionne un autoclave de Classe B ?

La chambre de stérilisation contient non seulement l’instrumentation mais aussi de l’air. Étant donné que l’agent stérilisant - il s’agit dans ce cas de vapeur à 134°C - doit entrer directement en contact avec les surfaces des matériaux, il est nécessaire de remplacer l’air par de la vapeur. Cette phase est connue sous le nom de pré-vide fractionné, suivie par une augmentation importante de la pression qui est maintenue à 2,1 bars le temps nécessaire à la stérilisation. Pour finir, le séchage sous pression négative pour minimiser la présence d’humidité dans la chambre de stérilisation.

HubSpot Video

 

Maintenance d’un autoclave de Classe B

Même si la qualité de l’appareil garantit ses performances, il reste toutefois indispensable d’effectuer scrupuleusement les opérations de maintenance. 

Les surfaces externes, le couvercle et son joint doivent être nettoyés tous les jours. Le réservoir d’eau doit être désinfecté et les filtres internes soigneusement nettoyés une fois par semaine.

Notre conseil est de toujours suivre attentivement les consignes du fabricant de l’appareil.

Les autoclaves ont besoin de maintenance régulière, du simple remplacement du joint de la porte à la révision technique générale.

Comment choisir l’autoclave qui vous convient le mieux ?

Nous partons du principe que vous opterez pour un autoclave de Classe B. Il faut maintenant considérer certains facteurs pouvant influencer le choix qui sont les suivants :

  • le nombre de personnes chargées du reconditionnement du matériel dans le cabinet
  • la quantité d’instrumentation utilisée dans le cabinet (le nombre de pièces à main ou d’autres éléments stérilisables)
  • le nombre de fauteuils utilisés dans le cabinet ou dans la clinique

Prenons également en considération la gamme des autoclaves Mocom qui, bien qu’ayant exactement les mêmes dimensions externes - ce qui est extrêmement utile quand l’espace à disposition est fixe – présentent trois contenances différentes : 17, 22 et 28 litres.

Copia di MOCOM  POST FB 2

 

 

Voici quelques cas fréquents fournis à titre d’exemple :

Dans un cabinet avec 2 fauteuils, une assistante qui s’occupe de la stérilisation et avec une instrumentation abondante, nous conseillons un autoclave de 28 litres utilisé une fois en fin de matinée et une fois le soir.

Dans un cabinet avec 2 fauteuils, deux ou trois assistantes, un stock limité de pièces à main et de matériel à stériliser, un autoclave avec une contenance de 22 litres (ou même de 17 litres) est préférable car il sera possible de gérer des cycles fréquents tout le long de la journée.

Dans une clinique avec minimum 4/5 fauteuils, plusieurs praticiens et assistantes ainsi qu’un nombre important d’instruments à reconditionner, nous conseillons minimum un grand autoclave à utiliser de manière programmée durant la journée ainsi qu’un autoclave plus petit de 17 litres pour les urgences.

Autoclave de Classe B petit ou grand ?

Il peut être utile, pour le dentiste qui doit opérer un choix, de comprendre le comportement du marché ces 5 dernières années. La tendance indique une préférence pour les autoclaves avec une grande contenance. Le tableau indique mieux quelles sont les contenances et les volumes de charge.

Immagine1

Le modèle de 17 litres est de moins en moins utilisé pour une raison évidente : 3 cycles sont nécessaires pour stériliser 18 kg de matériel tandis que 2 cycles suffisent pour le modèle de 28 litres. La durée du processus ne diffère pas tellement entre un modèle et l’autre, c’est pourquoi la rapidité et la consommation inférieure du grand autoclave jouent en sa faveur. 

De surcroît, le modèle de 28 litres coûte environ 20% de plus seulement par rapport à celui de 17 litres. C'est pourquoi il est rare de trouver un cabinet dentaire possédant exclusivement le modèle plus petit.

 

Supreme

Une nouvelle conception du monde de la stérilisation.
Avec une consommation minime et sans égale,Supreme est le nouveau paradigme du marché.

Découvrez plus

Retour aux posts